Quoi offrir à votre Watergirlfriend, le retour!

CadeauC’EST DECEMBRE ET C’EST MOI QUI VOUS HARCèLE EN PREMIER HAHA! Une fois de plus j’ai trouvé quelques idées plus ou moins pertinentes de cadeaux de Noël/d’anniversaire pour votre wind/kite/surfeuse adorée, tout-à-fait utilisables au masculin. Je dédie cet article post-anniversaire à Maïté, mieux vaut tard que jamais (c’est mon excuse tendance en ce moment)! Après les classiques d’il y a deux ans, la liste continue de s’étoffer.


1) Pour celles qui s’y mettent (et conseils pour continuer)


 Alors oui, dans votre jeunesse, vous avez eu le privilège de rider une Dufour Wing d’environ une tonne et demi  affublée de l’UP paternelle dernière génération de 200kg. Mais, ça c’était avant, au temps de l’inquisition des débutants en planche à voile. Si vous voulez maximiser vos chances de windsurfer avec votre copine, moins musclée que vous en général, investissez à fond sur la légèreté.

bis$Une_planchiste_sur_une_planche_à_voile_avec_dérive_(1)

NON – Photo originale: Wikipedia Commons

Pour avoir été monitrice avec du matériel plus ou moins adapté à ma disposition, d’expérience avoir un gréement léger facilite énormément de choses pour les stagiaires! Donc typiquement, enseigner avec votre Ezzy Elite Jaws unbreakable edition et son plomb mât Ezzy 100%, bof. Si vous voulez enfoncer le clou avec un mât SDM, laissez votre moitié à la Wave School, une vraie école du fun en Vendée et partez naviguer, jouez au rami, faites autre chose, sinon vous porterez la responsabilité d’avoir dégoûté une personne de plus sur Terre de la planche à voile, ce sport « qui fait mal au dos ».

Deuxième point rédhibitoire, le gréage. Avec l’habitude ça va assez vite, mais quand c’est celui qui sait tout qui doit s’y coller pour deux, c’est vite moins drôle quand on a envie d’aller naviguer avant que le vent ne se fasse la malle. Je n’ai pas pu tester la voile gonflable d’Arrows ailleurs qu’à terre, mais je trouve le concept de l‘I-Rig hyper intéressant pour l’initiation! En plus avec les poignées pas de prise de tête sur où placer ses mains sur le wish… Easy!

 

 

*** ALERTE SPOIL ***
Décathlon est sur le coup pour redonner un coup de jeune à son rayon PAV, qui est resté à 90% dans le néant des années 2000. L’objectif? Que d’ici 2028, chaque jeune de 20 ans ait déjà eu une expérience en windsurf grâce à Tribord. Dès l’année prochaine on pourra enfin trouver un adaptateur RDM en magasin. Ils sont chauds, je vous dis 😀


2) La solution anti-savonette quand on manque de souplesse


Si vous aussi vous avez inventé un nouveau move en SUP qu’on pourrait nommer le noseride split, dans mes bras! N’étant pas très fan de la wax qui fait vite crade sur un joli pont et à force de me plaindre que je mime JCVD quand je pompe sur une vague, j’ai été dépêchée à Brest pour me procurer ceci:antiderapant-grip-hexatraction.jpgDes autocollants antidérapants pour les planches dont le pad ne va pas assez loin pour les velléités de noseride, ceux-là ce sont les Hexatractions. Ma foi, plutôt efficace pieds nus, et il était temps parce que je manque décidément de souplesse. Par contre c’est cher (58€!), mais sachant qu’il faut compter entre 15 et 25€ pour un puzzle 1000 pièces, je trouve qu’on s’en tire bien, un puzzle étant dénué de toute propriété antidérapante ou adhésive. Heureusement pour les parents qui offrent des puzzles à leur progéniture, c’est plus dur de vendre son appart’ avec mille morceaux de Bambi en guise de carrelage. Mais surtout avec un pack vous avez assez pour deux planches.

Pensée également pour les propriétaires de Bic dont j’ai fait partie, Dieu vous a entendu. Ceux qui savent, savent ^^ Parce que oui, ça marche aussi pour les planches de wind. Et c’est une super nouvelle parce que je ne suis pas souple DU TOUT.


3) Vive le Vent, Vive le Vent d’Hiver…


Pour les mordues et mordus qui souhaitent continuer à naviguer entre les icebergs l’hiver et qui voudraient s’équiper, avec des gants en particulier, je vous recommande les mitaines à paume ouverte pour tétaniser le moins possible. Chacun ses particularités concernant la sensibilité au froid, et en général il arrive que nous les filles soyons plus frileuses que les gars. Me concernant, je suis extrêmement sensible des mains et pas du tout des pieds, et les mitaines sont ce qui me crispe le moins les avants-bras quand le thermomètre affiche moins de 10°C! Très pratique à mettre et enlever en nav’ et efficace contre le froid sans trop pénaliser les sensations 🙂 Vous pouvez les trouver chez Ion et Mystic par exemple. Ou chez Quai 34 Champigny dans le neuf-quatre! Wesh!

csm_48120-4122_Open_Palm_Mittens_02_219472b325Si quelqu’un trouve une solution pour ne pas les perdre entre deux hivers, envoyez-moi un message via le formulaire de contact du blog s’il-vous-plaît. Evitez les recommandations bateau du style « Ben il faut les ranger toujours au même endroit », vous devez vous doutez que si j’en suis réduite à lancer ce SOS-Gants-Perdus-d’une-année-sur-l’autre, c’est que la situation est proche du désespoir le plus désespéré.


4) C’est à boire qu’il nous faut


Décidément je suis d’humeur chantante en ce moment.
Quoi de pire pour une mordue du wish? Ne pas pouvoir aller à l’eau alors qu’on a le temps = se blesser… Et s’il y a un truc vraiment chiant comme blessure, c’est bien cette saloperie vicieuse à retardement, la tendinite. Et pourtant, la solution pour la pévenir est si simple: boire. De l’eau. Moult. Avant, pendant et après l’effort disent les spécialistes. Avant et après, ça peut se concevoir, mais pendant? Idée pour moi-même qui a eu une tendinite à chaque épaule pendant un an, le camelbag! Il en existe tout un tas, apparemment ceux de running font le taf mais il en existe d’autres plus spécialisés sports d’eau comme l’ION. N’hésitez pas à faire part de vos expérience dans les com’, diantre de fichtre.

bisbisIMG_7364

Eric Lemire, kiffeur et slalomeur émérite, jamais sans son camel bag! Ici à Gruissan avant le Défi – Photo: moi

À  compléter avec un casque et un gilet de flottaison pour vous donner ce style si inimitablement Parisien, mais en rien superflu par vent offshore.

16602061_1127651404024243_1093047094190810001_o

Rémi au taquet à l’Almanarre – Photo: Christian Laubaney


5) Vous en avez toujours rêvé? Offrez-vous une paire de burnes


Non, ce n’est pas un fake XD Flysurf propose bien des testicules à la vente pour les apprentis-loopeurs en manque de courage et de protection sur son site, qui s’avèrent en réalité être un caleçon à mousses stratégiquement placées.

flysurf

N’étant pas concernée par ce genre d’attributs, j’admets que parfois j’aurai bien aimé avoir l’équivalent version ovaires de Moreno pour les rotations comme le front ou le pushloop. Mes bleus à la fesse en témoignent. Il existe d’ailleurs une solution pour les bleus à la fesse, puisqu’on en parle, grâce à Severne, mais en combi homme uniquement (snif):

 

Les pros mettent également une impact vest pendant leurs heats de PWA (héhé j’ai tout regardé), pour les filles (et les gars) qui souhaitent se mettre au loop, ça permet de bien absorber les chocs des débuts, surtout pour les réceptions sur le dos qui secouent un peu les vertèbres. Une combi de 5mm fait aussi l’affaire, mais une fois l’été venu ça devient vite intenable avec le stress du loop et la chaleur. Pour les modèles féminins je n’ai guère vu que l’Ivy Vest de chez ION qui s’adaptait au port du harnais, promos intéressantes chez Swelladdiction.

impact-vest-ion-ivy-vest-women-2015

Objectif ça:

Lawsl.


6) CASSE-PIED


Un peu marre des tongs de filles qui se désintégrent intégralement au bout d’un mois de marche l’été, des cool shoes assez larges pour faire du ski nautique ou des havaianas qui grattent…
Si vous recherchez plus de classe, de robustesse et – ô cerise – pas de pétrole dans vos tongs, là, j’ai quelque chose pour vous. Allez faire un tour sur le site de Batucada, une marque de sandales et bijoux originaux et éco-conçus, vous devriez trouver votre bonheur. Pour ma part, en tant qu’allergique épidermique notoire et grosse amatrice de tong j’en suis ravie, rien de désintégré au bout de deux ans avec un look que j’aime beaucoup. Les meilleurs sandales que j’ai jamais eu l’occasion de détruire porter de ma vie. Gros kiff sur les Swell et Sweet Flowers! Petit bonus, les bracelets dans la même matière sont très agréables à porter et vachement sympas 🙂

bisIMG_5811bis

Photo: Thomas Seguin


7) En vacances sans souffrances


Toujours du côté des appendices pédestres, un truc pas mal pour les gens ayant des problèmes d’ampoules sur le dessus du pied suite aux frottements contre les straps se trouve chez Sbruzz. Il faut savoir que ça risque d’arriver quand vous naviguerez en eaux chaudes principalement, la peau étant fragilisée. Cet accessoriste italien propose des protections en néoprène plus esthétiques que celles que découpent les riders PWA avec la coquille tranchante de quelque maléfique bivalve, au hasard, une huître, dans un de leur vieux shortys rance et troué.

Prenez-en plusieurs paires, le néoprène s’use plus ou moins vite selon l’utilisation, surtout avec de la caillasse coupante.

foot-save

Taille petit.


8) Souriez, vous êtes shootés!


S’il y a bien un truc à faire une fois ou à offrir à tout windsurfeur/euse, c’est un shooting photo. D’abord ça fait de beaux souvenirs, de meilleure qualité que ceux de votre réflex des années 2000 sans trépied, et ensuite rien de mieux pour progresser que de se voir en photo au surf. Sans parler du fameux effet photographe qui poussera votre peur de faire des frontloops ou tout autre manoeuvre farfelue dans ses derniers retranchements pour tenter l’impossible. J’ai confié mon premier shooting à Nicolas Peltier, l’un des photographes windsurf les plus productifs du Ch’nord qui shoote autours de Wimereux et Wissant. Super contente du résultat pour un tarif plus que raisonnable (80€ l’aprèm, plus traitement) 🙂

bis001_0617

Photo: Nicolas Peltier

Pour un shooting un moins onéreux vous pouvez demander à Lodéo Photographie, Laurence se fera un plaisir de vous shooter à fond pendant une heure ou deux + traitement pour une trentaine d’euros.

IMG_14061

Photo: Laurence Lodeo

N’hésitez pas à faire bosser votre photographe local, ça reposera votre photographe officiel(le) qui s’est fait amputer du bout du nez l’année dernière après avoir vous avoir shooté pendant « LA session de l’année » en février à Wissant. Le givre, ça ne pardonne pas.


9) Répanéo – SOS combinaisons violentées


Flûte de zut de cornes de bouc, la combi préférée de votre moitié est déchirée et le DIY n’est pas votre fort? Plutôt que de la jeter, et de polluer autant qu’une flotte de 500 scooters des années 70 à son incinération (parce qu’une combi, ça pollue énormément), JP de Répanéo se fera un plaisir de lui redonner une seconde jeunesse. Ancien réparateur pour le groupe JP/Pryde, en plus d’avoir un gros panel de matériaux il dispose d’une expérience et d’un savoir-faire uniques en France. C’est d’ailleurs l’unique réparateur/customisateur de combi avec pignon sur rue dans notre pays jusqu’à preuve du contraire, ce qui fait qu’il est trèèèèèèèèèèès loin de manquer de travail à tel point que j’espère qu’il ne me détestera pas pour la pub et collabore notamment avec Soöruz pour le SAV.

La seule ombre au tableau, JP habite et travaille à Divion, autant dire près de rien; l’expédition sera le moyen le plus pratique pour lui envoyer la dépouille. Cela dit, si vous souhaitez faire vos courses chez Lidl et faire le plein pas cher, n’hésitez plus, d’autant plus que notre homme est fort sympathique et toujours content de voir du monde entre deux coups de ciseaux.

 

Vous voyez, rien n’est perdu 😀


10) Lecture – IMMERSION, le Surf vu par les meufs


J’ai découvert la belle initiative d’Immersion grâce au très sympathique blog Pleasegivemesmallwaves. Le principe? Un magazine de surf écrit par des surfeuses pour les surfeuses, voilà qui nous change un peu, même si le cassage des codes de la surfeuse taille 36-végane-yogi-#followmeyoulil’leechers  reste à confirmer à la lecture. Enfin, un magazine qui tient plus du livre avec entre 150 et 200 pages tout de même! Écrit en bilangue français-anglais et imprimé en France. L’initiative a été portée par un crowdfunding très réussi sur Ekosea. Hâte de l’avoir sous la main pour ma part 🙂 ( 😉 😉 😉 😉 😉 😉 comme ça c’est bien clair).

 

 

Petit message pour Maïté qui m’avait demandé cet article, enfin non pas exactement ça mais ça viendra plus tard du coup! J’espère qu’Antoine a pu piocher dedans et que ça t’a plu ^^

Joyeux Nosewell et bon ride!

PS: à propos de cadeaux, si vous aimez le blog et que vous souhaitez le soutenir, c’est possible ici: Soutenir Windsurfeuseinparis
Un  grand merci!

Publicités

5 réflexions sur “Quoi offrir à votre Watergirlfriend, le retour!

  1. Pour ton histoire de gants perdus, essaye de les garder dans ton sac à main… moi je garde plein de choses dans mon sac à main, comme une bouteille de synthol, une pince multifonction, un objectif déporté, une clé allen, une culotte de rechange… justement parce que c’est tous les trucs que je retrouvent pas quand j’en ai besoin.
    Genre la culotte, c’est sûr quand je pars naviguer, je suis tellement pressée d’y aller que j’oublie de prendre une culotte de rechange (car oui, je mets des culottes sous ma combi), du coup, après la nav, mon moi gelé et trempé remercie mon moi qui a pensé à mettre une culotte dans le sac à main.
    alors des gants dans un sac à main, ça me choquerait pas… Après tu as l’option, ça sèche dans la voiture, comme ça, ça reste dans la voiture, mais il ne faut avoir qu’un seul véhicule, le sac à main c’est plus sûr, tu l’as tout le temps… Par contre, faut un gros sac à main, et faut pas avoir peur d’y perdre les choses comme des clés, une carte bleue etc…

    Et pour le gilet d’impact, j’en ai un de chez sooruz, pas forcément taillé femme, mais ce n’est pas gênant, et avec la place de mettre le harnais !

    Aimé par 1 personne

  2. Jean-Philippe dit :

    Les Solutions pour les gants existent :
    Ne pas allez à l’eau par moins de 10°C.
    Ok, mais c’est frustant.
    Passer l’hiver dans un pays chaud…..
    OK, mais c’est pas toujours possible.

    Alors je ne met pas de gants…..
    Bon, je navigue entre la cote atlantique et le Cotentin, réputées pour leur douceur en toute saison, donc c’est plus facile….;-)).

    (En fait, une idée : attaches les à la combi)

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s