Galerie

Sciotot 26/08 – Les windsurfeurs ont chassés les cigales

Ka sail Kamikaze Marine Hunter

L’automne s’est installé abruptement après les chaleurs étouffantes de l’été, l’air a changé de texture d’un coup et la fraîcheur est devenue authentique. Après un vendredi après-midi à Saint-Aubin passé à frissonner en combinaison d’été, je savais que désormais, l’été était derrière nous. Accompagnant les vents de Sud, la pluie était annoncée en grande pompe sur toute la Manche, mais le Cotentin s’en tirait à bon compte avec seulement un millimètre de précipitations contre des seaux d’eau dans le Nord.

RDV 9h à Orgeval avec nos deux comparses du Kiff, Papystaff (Raph) le rockeur fou et Geforcejo (Quentin) qu’on devrait plutôt appeler el Mauritiano tant son style au surf est exotique par rapport à nos conditions européennes! Après 4h de covoiturage où seule la discussion nous maintenait vaguement hors des etitq bras musclés du sommeil, nous voilà arrivés à Sciotot, avec du vent, un peu de vagues, pas de pluie et des bretons, what else ^^ Le tout St Malo avait débarqué au vent du spot, des North (pardon – des Biton – c’est dommage de ne pas avoir poussé jusqu’au Triton tout de même – si, j’ai osé la blague encire pire que nulle 😂😈) en backloop à 10m de haut ou à 70km/h sur l’eau, ça ne trompait pas!

Le vent avait l’air assez fort, et les Rennais qui étaient garés avec nous étaient à l’eau en 4.5/4.2 ; comme soit-disant ça devait monter, allons-y pour 3.7. Bien au début, puis un grain est passé, le vent a tourné SO en devenant tout humide et tout poussif, pouah. J’ai eu la flemme de remonter les 2km de plage pour gréer 4.2, et le vent est remonté une heure plus tard. Mais bon, une heure à pester sur l’eau, c’est long, surtout pour les autres.
Tout le monde était déchaîné sur l’eau, Tom a enchaîné les backloops, Antoine « Bubut » était écoeurant de facilité, Patrice a également enchaîné les backs, et le Mauritien a fait des folies en surf. Etant sous-toilée, beeeeeen j’étais plus limitée ^^ en ce moment j’essaie de surfer un peu plus en backside, comme on m’a montré comment faire il n’y a pas longtemps le résultat n’est pas fameux-fameux. C’est fou, chaque fois qu’on essaie quelque chose de nouveau en planche on a l’impression d’avoir sorti son move de manière surradicale tout de suite, mais la photo est heureusement là pour nous rappeler qu’en fait on était à 50 cm de haut ou qu’on a généré autant de spray qu’un battement de nageoire de poisson rouge. Pour le backloop c’est l’inverse, en général on te dit qu’il ne manque vraiment pas grand-chose (ce petit rien que tu ne découvriras qu’au bout de 10 ans) pour le poser, alors que tu as la sensation d’avoir fait ça n’importe comment. Peut-être que moins on comprend, plus ça marche ?
A propos de poisson, je crois bien avoir effleuré une vive à un moment, et je ne tiens pas à savoir ce que j’aurai ressenti en marchant franchement dessus. Sale bête.

Après un dernier duel entre Raph et moi pour savoir qui sortirait de l’eau le dernier, pliage dégréage et rentrage maison – ou Mc Do pour certains ^^ merci à tous pour le covoit, les photos, les quizz de culture G 😀 les cigales de l’automne sont prêtes à faire crisser le monofilm de leurs ailes sur les spots!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s